Sunday, Oct 22nd

Last update01:52:50 PM GMT

    Facebook Twitter 

Les cités de l’innovation, un partenaire naturel pour les clusters

  • PDF

Les cités de l’innovation, un partenaire naturel pour les clusters


Les cités de l’innovation seront également adossées aux clusters. Maroc Numeric Cluster espère être représenté auprès de toutes les cités pour jouer un rôle de «hub fédérateur» entre ses membres et les acteurs de ces cités.

Le rapprochement entre l’entreprise et l’Université est le principal objectif recherché par Maroc Innovation. Ceci ne peut être atteint qu’à travers la création de ponts d’excellence entre les universités et les entreprises, selon le département de Amara. C’est pourquoi les cités de l’innovation seront adossées aux universités mais aussi aux clusters. Depuis le lancement de la stratégie de promotion des clusters en mars 2011, six ont été créés dans les TIC, la microélectronique, la mécanique mécatronique, les produits de luxe, l’agroalimentaire, la cosmétique et la valorisation des produits de la mer. Ces structures offrent des plateformes d’échange et de collaboration entre les universités et les entreprises. Parmi les plus actives figurent Maroc Numeric Cluster (MNC) qui a pour objectif de faire émerger des projets innovants dans les 4 niches d’excellence TIC.

«Les cités de l’innovation seront du pain bénit pour les clusters», déclare, au Matin Eco, Imad El Aouni directeur général de MNC. Selon lui, le cluster est un élément fédérateur de l’écosystème d’innovation, car il regroupe des entreprises, des universités, des laboratoires de recherche et des associations travaillant dans un modèle collaboratif pour faire émerger des projets innovants. «Les cités d’innovation représentent le relai parfait pour nos missions puisqu’elles regroupent et accueillent à leur niveau des éléments structurants comme des projets et des entreprises innovantes, des laboratoires de recherche, des spin-off ou encore des pôles de compétences», indique Imad El Aouni. Elles s’attellent aussi à rapprocher l’entreprise et l’université, mission que le cluster considère comme stratégique pour disposer un écosystème d’innovation viable et efficace.

«A cela s’ajoutera la plus-value que les cités d’innovation apporteront à notre cluster en matière de transfert technologique notamment dans le cadre de contrats de recherche que la cité d’innovation établira avec nos entreprises adhérentes», ajoute-t-il. Imad El Aouni estime ainsi qu’il est important que son cluster soit représenté auprès de toutes les cités d’innovation pour jouer son rôle de «hub fédérateur» permettant la mise en relation active entre ses membres et les porteurs de projet, avec les acteurs actifs au sein des cités d’innovation.

«Dans un souci de proximité, on pense déjà à un membre ambassadeur qui nous représentera auprès de chaque cité. Cet ambassadeur tâchera de trouver des débouchés aux initiatives de nos comités thématiques, mais assurera également le relai pour des demandes émanant de la cité d’innovation et que le cluster peut adresser», explique le DG de MNC. Par exemple, soutient-il, la disponibilité d’incubateurs au sein des cités d’innovation est une opportunité pour beaucoup de start-up qui cherchent un cadre fonctionnel pour rendre mâtures leurs projets. De la même manière, la cité d’innovation sera la bienvenue au cluster pour valoriser ses innovations auprès des entreprises membres de MNC et des clusters partenaires internationaux.

Publié le : 10 Juillet 2013 - Moncef Ben Hayoun, LE MATIN

Newsletter

Sondage

Comment trouvez vous le contenu du site ?




Résultats
Vous êtes ici Communication Revue Tech Les cités de l’innovation, un partenaire naturel pour les clusters